La violence perturbe sérieusement la vie des travailleuses partout dans le monde, le harcèlement sexuel en étant la forme la plus couramment rapportée. Elle constitue une violation de leurs droits de la personne et un obstacle à l’égalité entre les hommes et les femmes. La violence faite aux femmes dans le lieu de travail est une question fondamentale qui préoccupe les syndicats et affaiblit les droits, la sécurité, la santé et la dignité des travailleuses et travailleurs. Toutes les formes de harcèlement et de violence contre les femmes et les travailleuses et travailleurs sont inacceptables! N’hésitez pas à signer cet engagement, puis à cliquer ici pour en imprimer une copie que vous pouvez demander aux personnes présentes à la prochaine réunion de votre section locale de signer également.

Je me joins au Syndicat international des Métallos et prends avec lui l’engagement d’IndustriALL de «dire non à la violence faite aux femmes» :

  • S’opposer publiquement à toutes les formes de harcèlement et de violence contre les femmes et à condamner toutes les attitudes et actions qui perpétuent le sexisme et la violence.
  • Considérer le problème comme une priorité à l’interne et à consacrer les ressources nécessaires à la tenue d’activités visant à prévenir et à combattre cette violation des droits des femmes.
  • Favoriser une culture de respect envers les femmes à tous ses échelons, en sensibilisant davantage ses membres, son personnel et ses dirigeants, en les renseignant sur l’importance d’éradiquer la violence et le harcèlement dans le lieu de travail et notre syndicat.
  • Encourager ses membres à s’élever activement contre le harcèlement et la violence faite aux femmes, en particulier dans leurs propres lieux de travail.
  • Organiser des campagnes visant à prévenir et à combattre la violence faite aux femmes.
  • Demander aux gouvernements d’adopter des lois qui protégeront les femmes contre la violence, et d’assurer leur mise en application.
  • Réclamer que les employeurs établissent des politiques contre toutes les formes de violence et de harcèlement au travail, et qu’ils sensibilisent leurs employés aux effets dévastateurs de la violence faite aux femmes et de l’importance d’y mettre fin.
  • Exiger que les employeurs développent des politiques et des procédures concrètes afin de prévenir et de combattre toutes les formes de violence faite aux femmes dans leurs installations et leurs chaînes d’approvisionnement, et qu’ils mettent en place des mécanismes sécuritaires auxquels les femmes peuvent recourir si elles sont victimes d’agressions ou d’attaques au travail.
  • Inclure l’éradication du harcèlement et de la violence contre les femmes dans nos revendications contractuelles*.