Dernières mises à jour

Augmentation de 12,5 % en deux ans pour les agents de contrôle du Québec

MONTRÉAL – Les agents de contrôle des différents aéroports du Québec ont ratifié de nouveaux contrats de travail de 2 ans qui comprennent des hausses salariales de 12,5 % rétroactives à mars 2022. Pour la première fois, les agents de contrôle du Québec, soit ceux de l’aéroport de Dorval, de Québec ainsi que des 12 aéroports régionaux, ont négocié en front commun.

«Les agents de contrôle du Québec ont les meilleures conditions au Canada», se réjouissent les porte-parole syndicaux. «Les négociations ont été longues et laborieuses, mais on est contents de ce qui en est sorti. On est fiers d’avoir négocié en front commun et de s’être tenus debout jusqu’à la fin, ça permet de tirer tout le monde vers le haut. Et les négociations reprendront dans moins d’un an. Le moteur n’est même pas froid qu’on va recommencer pour suivre l’inflation», explique le président de la section locale 9554 représentant les 987 agents et agentes de contrôle de l’aéroport de Montréal, Marc Bourget.

Les bonifications salariales s’appliqueront aussi de façon rétroactive à toutes les formes de rémunération (y compris le temps supplémentaire, les jours fériés, les vacances et le régime de retraite).  Il y a aussi une bonification au chapitre des congés mobiles personnels, dont certains sont rémunérés. La cotisation de l’employeur au régime d’assurance est par ailleurs augmentée. Un boni de signature de 1200 $ est versé aux travailleurs réguliers et de 600 $ à ceux à temps partiel.

Conformément à la nouvelle réglementation fédérale, 10 journées de maladie payées sont maintenant prévues au contrat. Fait à noter, il a été négocié que les agents et agentes de contrôle auront accès à leurs 10 journées de maladie dès début de l’année et que 8 d’entre elles pourront être payées à la fin de l’année si elles n’ont pas été prises.

«C’est clairement le meilleur contrat négocié à ce jour dans les aéroports régionaux. La table commune a joué en faveur des régions», constate le président de l’unité de négociation des aéroports régionaux (section locale 1976), Mario Boulianne. Notons que dans les aéroports régionaux où il y a des quarts de travail coupés, une prime de 50 cents l’heure est instaurée. Les allocations destinées aux billets d’avion pour ceux et celles qui travaillent dans les aéroports en région éloignée sont augmentées.

À l’aéroport de Québec, les 170 agents de contrôle pourront désormais avoir accès à davantage de vacances. Un statut d’étudiant a été instauré pour faciliter la conciliation travail-études. Un comité de reclassement est mis en place pour les travailleurs aux prises avec des limitations. Les agents certifiés pour opérer certains appareils auront droit à une prime. «Nous sommes heureux du dénouement de la négociation et nous nous préparons déjà pour la prochaine, dans moins d’un an», fait valoir Sébastien Boilard, président de l’unité représentant les membres de Québec (section locale 1976).

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Inscrivez-vous à notre infolettre

Contact média

Clairandrée Cauchy, 514 774-4001, ccauchy@metallos.ca

Nouvelles récentes

Image for Négociations fructueuses

Négociations fructueuses

24 juin 2024 | Actualités

Chaque année, des milliers de métallos au pays négocient de solides conventions collectives en vue d’améliorer leurs salaires, leurs avantages sociaux, leurs pensions et de créer des lieux de travail plus sains, plus sécuritaires et plus respectueux. Voici quelques-uns des contrats de travail négociés récemment : SL 1976 • Les meilleurs salaires de l’industrie pour […]

Lire l’article
Cliquez pour lire l'article sur Négociations fructueuses