Dernières mises à jour

Le personnel de l’Université de Toronto vote à 94,5% en faveur d’une grève, si nécessaire

Les membres de la section locale (SL) 1998 des Métallos formant l’unité désignée par le personnel de l’Université de Toronto ont envoyé un message ferme à l’employeur, votant à 94,5 % en faveur d’une grève, au besoin. Le vote visait à autoriser leur comité de négociation élu à prendre des mesures au travail, y compris de lancer un ordre de grève.

Le délai de grève se termine ce jeudi 7 septembre à 0 h 01.

Les 5 800 personnes qui font partie du groupe désigné par le personnel de l’Université de Toronto offrent du soutien administratif et technique au corps professoral, aux étudiants et à d’autres membres de la communauté universitaire.

« Nous sortons d’une période de modération de trois ans au propos du projet de loi 124, au cours de laquelle nos salaires et avantages sociaux ont été réduits à une augmentation de 1 % », a déclaré Tamara Vickery, présidente de l’unité nommée par le personnel. « Cette période de modération, qui a été jugée inconstitutionnelle et a coïncidé avec une inflation élevée, a eu de profondes répercussions négatives sur nos membres. Pendant la pandémie et en vertu du projet de loi 124, nos membres ont permis à l’université de continuer à fonctionner et l’université doit maintenant reconnaître ce fait en acceptant des augmentations salariales équitables ».

En 2019, le gouvernement conservateur de Ford a adopté le projet de loi 124, limitant ainsi l’augmentation de la rémunération, y compris des salaires, des pensions et des avantages sociaux, de millions de travailleurs syndiqués du secteur parapublic en Ontario à 1 % pendant des périodes de trois ans, un taux inférieur à la montée inflationniste du coût de la vie.

«Nos membres cherchent également à obtenir des améliorations à leurs charges de travail et autres modalités de travail, a ajouté Tamara. L’Université offre une solution unique pour un groupe très diversifié de 5 800 travailleurs, ce qui n’est tout simplement pas acceptable.»

La SL 1998 des Métallos représente 10 000 membres du personnel de l’Université de Toronto.

«Ce vote de grève majoritaire est assurément un témoignage de confiance de la part de nos membres, a fait remarquer John Ankenman, président de la SL 1998. Nous nous sommes engagés à conclure une entente à la table de négociation, mais notre comité de grève se tiendra prêt au cas où nous nous verrions forcés de prendre des mesures au travail.»

Le Syndicat des Métallos représente 225 000 membres dans presque tous les secteurs économiques au Canada et il est le plus grand syndicat du secteur privé en Amérique du Nord, comptant 850 000 membres au Canada, aux États-Unis et dans les Caraïbes.

Chaque année, des milliers de travailleuses et travailleurs choisissent de se joindre au Syndicat des Métallos en raison de sa solide réputation à créer des lieux de travail plus sains, plus sécuritaires et plus respectueux, et à négocier de meilleures conditions de travail et des rémunérations plus équitables, y compris des salaires, avantages sociaux et régimes de retraite avantageux.

Pour plus d’information, veuillez contacter :

Shannon Devine, Communications, Syndicat des Métallos, sdevine@usw.ca ou cell. : 416 938‑4402 John Ankenman, SL 1998 des Métallos, cell. : 416 578-5424

Inscrivez-vous à notre infolettre

Nouvelles récentes

Image for Le Syndicat des Métallos demande des mesures rapides sur les enjeux de droits des travailleurs non traitées dans le budget 2024

Le Syndicat des Métallos demande des mesures rapides sur les enjeux de droits des travailleurs non traitées dans le budget 2024

18 avril 2024 | Communiqué de presse

OTTAWA – Le Syndicat des Métallos reconnaît les engagements positifs du gouvernement fédéral dans le Budget 2024, qui visent à faire respecter les droits des travailleurs et à favoriser la création d’emplois durables. Toutefois, il souligne aussi la nécessité d’agir rapidement sur les questions cruciales qui n’ont pas encore été abordées.  « Depuis que nous avons […]

Lire l’article
Cliquez pour lire l'article sur Le Syndicat des Métallos demande des mesures rapides sur les enjeux de droits des travailleurs non traitées dans le budget 2024
Workings from Parsons Inc holding a USW flag under the Northern Lights

Les travailleur.euse.s de Parsons Inc. à Faro (Yukon) se joignent aux Métallos

12 avril 2024 | Communiqué de presse

WHITEHORSE (Yukon) – Avec l’appui du Syndicat des Métallos et de la fédération du travail du Yukon, les travailleur.euse.s de Parsons Inc. du projet de réhabilitation de la mine Faro ont été autorisés par le Conseil canadien des relations industrielles à se joindre aux Métallos. Ils sont prêts à entamer le processus de négociation pour […]

Lire l’article
Cliquez pour lire l'article sur Les travailleur.euse.s de Parsons Inc. à Faro (Yukon) se joignent aux Métallos