ressources

Fierté au travail, fierté au sein du syndicat :

Position des Métallos sur les questions touchant les lesbiennes, les gais et les transgenres

août 12, 2022 | Booklets & Manuals

Le Syndicat des Métallos représente plus de 288 000 travailleurs et travailleuses dans l’ensemble du pays. Dans tous les genres de lieux de travail, allant des bureaux et universités jusqu’aux mines, usines et fabriques, des hommes et des femmes se sont joints au Syndicat des Métallos parce qu’il a pour tradition de négocier et de défendre les droits des travailleurs et des travailleuses.

Le Syndicat des Métallos est fier de représenter les travailleurs et les travailleuses lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres et d’oeuvrer activement dans les lieux de travail, à la table de négociation et dans nos communautés en vue d’assurer l’égalité. Les Métallos aident à mieux faire comprendre et respecter la diversité et les différences qui font notre force et notre fierté, et qui font de nous le Syndicat pour tout le monde.

Les droits de la personne sont aussi les droits des travailleurs et des travailleuses. Lorsque des personnes sont harcelées ou isolées dans leur lieu de travail en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité sexuelle, il y a violation de leurs droits de la personne et de leurs droits de travailleurs et de travailleuses.

La peur de faire l’objet de harcèlement, de violence, d’être isolées et intimidées mène beaucoup de personnes à cacher ou à nier leur orientation sexuelle ou leur identité sexuelle. Le Syndicat des Métallos doit continuer à prendre des mesures pour aider à créer un « espace positif » pour les travailleurs et les travailleuses lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres.

À la table de négociation :

  • Négociez de la formation, des politiques et des procédures de lutte contre le harcèlement en milieu de travail. Plus de 45 000 travailleurs et travailleuses, superviseurs et cadres de première ligne ont suivi le Programme de formation anti-harcèlement dispensé par les Métallos en milieu de travail. La formation aide les personnes à reconnaître le harcèlement à l’intérieur comme à l’extérieur du lieu de travail et à y faire face.
     
  • Bon nombre de conventions collectives des Métallos comportent maintenant des dispositions concernant l’enquête des plaintes de harcèlement et leur résolution. Le syndicat a un réseau de conseillers et de conseillères en matière de résolution de plaintes de harcèlement partout au Canada prêts à aider les sections locales à faire enquête sur les problèmes qui surviennent dans le lieu de travail et à les résoudre.
     
  • Négociez l’inclusion dans vos conventions collectives de clauses contre la discrimination. Insistez auprès de votre employeur pour qu’il reconnaisse le droit legal des travailleurs et des travailleuses lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres à l’égalité et à un lieu de travail libre de toute discrimination et de tout harcèlement.
  • Veillez à ce que votre définition de conjoint comprenne les partenaires de même sexe.Au Canada, la loi interdit de refuser d’accorder des avantages aux conjoints de meme sexe. Vérifiez également les définitions de « membres de la famille » dans les autres dispositions contractuelles, afin de vous assurer que les partenaires de même sexe sont couverts.
  • Assurez-vous que votre régime de santé et de bien-être prévoit des congés de maladie et des traitements médicaux pour les travailleurs et les travailleuses transgenres.
  • Assurez-vous que votre régime d’assurance-médicaments couvre les médicaments des personnes atteintes du VIH/SIDA.


Au sein du syndicat :

  • Affichez la politique du Syndicat des Métallos contre le harcèlement et encouragez la participation à la formation sur les droits de la personne. La politique du Syndicat des Métallos contre le harcèlement, également connue comme la « Feuille jaune », parce qu’elle est imprimée sur du papier jaune, rappelle aux members combien un environnement respectueux et libre de toute discrimination est important pour la solidarité syndicale. Passez en revue la Feuille jaune au début des réunions, affichez la politique dans le bureau syndical et encouragez les dirigeants et les militants à participer à la formation sur les droits de la personne et la lutte contre le harcèlement.
  • Posez des affiches et portez un macaron. Le Congrès du travail du Canada a produit des affiches et des boutons afin de favoriser le respect et la compréhension à l’égard des travailleurs et des travailleuses lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres. En portant un macaron ou en plaçant une affiche sur le tableau d’affichage du syndicat, vous faites passer un message de solidarité à nos consoeurs et à nos confrères.
  • Mettez sur pied un comité de fierté des Métallos dans votre lieu de travail, en collaboration avec d’autres unités des Métallos ou par le biais du conseil régional. Les comités de fierté des Métallos donnent l’occasion aux travailleurs et travailleuses lesbiennes, gais, bisexuels, transgenres et à leurs partisans d’aborder des questions qui les touchent et de prévoir des façons de sensibiliser nos lieux de travail et le syndicat aux droits des lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres. Pendant les Journées de fierté, les comités de fierté des Métallos se joignent à d’autres groupes ouvriers et communautaires pour organiser des activités et des parades en vue de célébrer et d’informer.


Passer à l’action :

  • Appuyez la lutte contre le VIH/SIDA. Le VIH/SIDA est une question qui concerne le syndicat. Nous travaillons avec des personnes atteintes du VIH/SIDA et nous nous soucions de celles qui en souffrent. Nous devons veiller à ce que nos lieux de travail soient sécuritaires, sains et libres de harcèlement pour tous les travailleurs et toutes les travailleuses. Cela signifie empêcher que les personnes atteintes du VIH/SIDA ne fassentl’objet de harcèlement et de discrimination.
     
  • Ce que nous pouvons faire de mieux pour lutter contre le VIH/SIDA, c’est prévenir, conseiller et informer. Incorporez une discussion sur le VIH/SIDA dans votre formation en matière de santé et de sécurité. Assurez-vous que vos régimes d’avantages sociaux et d’aide aux employés offrent du soutien aux travailleurs et aux travailleuses atteints du VIH/SIDA et en respectent la confidentialité.
     
  • Le Fonds humanitaire des Métallos aide à soutenir le travail de Stephen Lewis et des Nations Unies en vue de la création d’un fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et la malaria. Les travailleurs et les travailleuses au Canada peuvent faire preuve de leadership en augmentant les ressources, et en insistant auprès d’autres pays pour qu’ils en fassent autant, afin d’enrayer l’épidémie. Plus de 60 millions de personnes ont contracté le VIH depuis le début de l’épidémie, il y a de cela plus de 25 ans. Votre don au Fonds humanitaire des Métallos peut aider à changer la situation.
     
  • Appuyez les changements aux lois qui garantissent l’égalité aux travailleurs et aux travailleuses gais, lesbiennes, bisexuels et transgenres et à leurs familles.
     
  • Travaillez pour rendre les écoles plus sécuritaires pour les jeunes gais, lesbiennes, bisexuels et transgederistes ainsi que pour leurs enseignantes et enseignants. Appuyez les modifications aux programmes qui tiennent compte des diverses orientations sexuelles.
     
  • Organisez des activités dans vos lieux de travail et au sein de vos communautés à l’appui de la Journée internationale contre l’homophobie le 17 mai. Sensibilisez les gens aux façons dont l’homophobie et la transphobie dévalorisent la vie des gais, lesbiennes, bisexuels et transgenres.
     
  • Une seule administration canadienne, celle des Territoires du Nord-Ouest, a incorporé l’identité sexuelle dans sa législation sur les droits de la personne. La députée du Nouveau Parti démocratique de l’Ontario, Cheri De Novo, a présenté un projet de loi d’initiative parlementaire qui demande l’ajout de l’identité sexuelle à la liste des motifs illicites du Code des droits de la personne de l’Ontario. Les transgenres méritent la même protection de leurs droits de la personne que les autres Canadiens. Dites à votre depute provincial, territorial ou fédéral qu’il est essentiel d’ajouter à toute législation sur les droits de la personne une clause interdisant toute forme de discrimination basée sur l’identité sexuelle.
     
  • Le Canada a besoin de lois vigoureuses et proactives sur l’équité en matière d’emploi pour promouvoir la pleine participation des Canadiens et des Canadiennes défavorisés à la main-d’oeuvre et leur pleine égalité. Présentement, seule l’administration fédérale canadienne a une législation sur l’équité en matière d’emploi et elle n’inclut pas les travailleurs et les travailleuses lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres. Faites pression sur votre député provincial, territorial ou fédéral pour faire adopter une législation vigoureuse sur l’équité en matière d’emploi afin d’en faire bénéficier tous les Canadiens et toutes les Canadiennes défavorisés.
     
  • Même si le Canada a fait des progrès considérables pour faire progresser l’égalité, de nombreux autres pays continuent à soumettre les gais, les lesbiennes, les bisexuels et les transgenres à des sanctions pénales et à leur refuser leurs droits fondamentaux de la personne. Ces personnes font également l’objet de violence de la part des États et de particuliers. Soutenez les efforts internationaux visant à dépénaliser l’activité sexuelle et consensuelle des adultes de même sexe, à promouvoir la liberté d’expression et d’association, et à légiférer des mesures strictes de protection contre la discrimination et le harcèlement.
     
  • Demandez à ce que les gouvernements provinciaux garantissent l’accès à tous les soins médicaux nécessaires à la réassignation sexuelle.
Téléchargez

Demander ce fichier dans un format différent