Nouvelles et événements

Aluminium et acier : le Canada est un partenaire et non une menace à la sécurité nationale américaine

16 février 2018 | Communiqué de presse

MONTRÉAL – Le Canada ne fait pas partie des «mauvais joueurs» qui pratiquent un commerce déloyal ou du dumping d’aluminium et d’acier aux États-Unis. Il doit donc de facto être exclus d’éventuels tarifs ou quotas sur les volumes de métal importés aux États-Unis, fait valoir le Syndicat des Métallos, en réponse aux options mises de l’avant par le Secrétaire du commerce américain, Wilbur Ross, dans son rapport transmis au président américain qui porte sur les impacts des importations d’acier et d’aluminium sur la sécurité nationale américaine.  

«Rien ne justifie d’inclure le Canada dans la liste des pays qui violent systématiquement les lois du commerce et pratiquent illégalement le dumping d’aluminium et d’acier», fait valoir le directeur canadien du Syndicat des Métallos, Ken Neumann.

Le rapport du département du commerce a recommandé trois scénarios distincts au président Trump quant aux importations d’acier et d’aluminium aux États-Unis, qui vont de l’imposition de tarifs à tous les pays mur à mur, à des tarifs imposés aux «mauvais joueurs» en passant par des quotas d’importations à tous les pays. Le président doit faire connaître sa décision d’ici le 19 avril et peut choisir un de ces scénarios, une version modifiée ou encore décider de ne rien faire.

«À l’origine, l’analyse du département du commerce en vertu de l’article 232 devait identifier les pays dont les pratiques commerciales posaient un risque à la sécurité intérieure américaine. Le rapport, tout comme les témoignages d’experts entendus lors de l’enquête ont démontré que le Canada ne fait pas partie des «mauvais joueurs» qui menacent les intérêts américains», ajoute Ken Neumann.

À plusieurs reprises, le Département du commerce inclut des références positives au Canada, qui y est décrit comme un partenaire et un fournisseur à l’industrie américaine de l’aluminium plutôt qu’une menace.

Durant l’enquête, l’ancien brigadier général américain, John Adams, a insisté pour que le secteur de l’acier canadien ne soit pas visé par des tarifs ou des quotas. «S’il y a un fournisseur en qui j’ai une totale confiance, c’est bien le Canada. D’une part, nous exportons au Canada davantage que ne le font les Canadiens et d’autre part nous partageons une même frontière, nous avons les mêmes intérêts stratégiques, économiques et de sécurité nationale», avait déclaré John Adams.

Le président international des Métallos avait aussi déclaré que le Canada devrait être exclu de toute action punitive et que ces dernières devraient plutôt viser la Chine, l’Égypte, l’Inde, la Malaisie, la Corée, la Russie, la Turquie et le Vietnam.

Des sanctions contre l’aluminium et l’acier canadien n’avantageraient pas l’économie américaine, bien au contraire, souligne le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau. «Espérons que le gouvernement américain y pensera à deux fois avant de se priver d’un approvisionnement essentiel en aluminium et en acier. Nos économies sont imbriquées. Imposer des surtaxes ou limiter les exportations canadiennes causera des pertes d’emploi aux États-Unis dans le secteur de la transformation et fera hausser les prix de plusieurs biens et matériaux. Les travailleurs des deux côtés de la frontières pourraient y perdre au change.»

Il rappelle que les usines québécoises sont à la fine pointe de la technologie et produisent un aluminium plus vert, grâce à l’hydroélectricité.

Le Syndicat des Métallos invite le gouvernement canadien à une réponse ferme pour s’opposer à l’imposition de tarifs et de quotas de la part des États-Unis. «Le gouvernement du Canada doit impérativement défendre un commerce juste et équitable et les dizaines de milliers de familles qui gagnent leur vie en travaillant dans les secteurs de l’aluminium et de l’acier. Le Canada doit travailler de concert avec les Etats-Unis pour faire barrage aux pratiques commerciales abusives et déloyales de la Chine et des autres ‘mauvais joueurs’», a conclu Ken Neumann.

Inscrivez-vous à notre infolettre

Nouvelles récentes

National Director Marty Warren shaking hands

Les Métallos demandent aux députés fédéraux de soutenir les travailleuses et travailleurs

20 septembre 2022 | Communiqué de presse

Avec le retour des députés à Ottawa, le Syndicat des Métallos demande à tous les partis de se concentrer sur la réalisation des objectifs des travailleuses et travailleurs du Canada. «Après tout ce que nous avons vécu avec la pandémie et maintenant l’inflation, les travailleuses et travailleurs exigent de meilleures conditions à leurs employeurs et […]

Lire plus
Cliquez pour lire l'article sur Les Métallos demandent aux députés fédéraux de soutenir les travailleuses et travailleurs
Image for Feu sacré allumé en l’honneur et en souvenir des femmes et les filles autochtones disparues et assassinées 

Feu sacré allumé en l’honneur et en souvenir des femmes et les filles autochtones disparues et assassinées 

27 septembre 2022 | Actualités

Le matin du 4 octobre, un feu sacré sera allumé en l’honneur et en souvenir des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées. Ce feu brûlera à Sault Ste. Marie (Ontario) lors du troisième Rassemblement national des Métallos autochtones du Syndicat des Métallos, qui se tiendra les 5 et 6 octobre dans cette localité. Le Comité […]

Lire plus
Cliquez pour lire l'article sur Feu sacré allumé en l’honneur et en souvenir des femmes et les filles autochtones disparues et assassinées